Skip to content

Pardonne Moi Mylene Farmer Explication Essay

"Pardonne-moi" (English: "Forgive Me") is a 2001 song recorded by Frenchsinger-songwriterMylène Farmer, with lyrics written by herself and music composed by Laurent Boutonnat. It was the third and last single from Les Mots, and was released on 21 October 2002. The song is about the unhappy love of a woman who is asking for forgiveness from the Oriental princes whom she loves. The black and white accompanying music video was directed by Boutonnat in Morocco and shows Farmer dressed as a nun, with images of a knight galloping on horseback and a snake. Like the single "À quoi je sers..." released thirteen years earlier, "Pardonne-moi" is generally deemed a synthesis of Farmer's work and thus marked the end of an artistic period in her career. The song received positive reviews from critics and became a top ten hit in France and in the Waloon Belgium, although its sales were rather disappointing.

Release[edit]

After many hesitations, Polydor began sending promotional CDs to radio stations starting on 3 September 2002 before announcing the song's release as a single on 14 October. The song was finally released the following week.[1] Unlike Farmer's previous songs "Les Mots" and "C'est une belle journée", as well as Kate Ryan's "Désenchantée" cover, "Pardonne-moi" was poorly broadcast on radio, although it enjoyed an extensive advertising campaign on TF1 and M6.[2] The single was issued as CD single in a limited easel edition, and as 12" maxi with a run of 6,000 also copies containing another remix named 'forgiveness club remix'. There was no CD maxi.[3]

Lyrics and music[edit]

"Pardonne-moi" uses the imagery of a fairy tale. In the lyrics, Farmer cites various princes to whom she speaks: a Hungarian Prince, Hindu Prince, Arabic Prince, Dawn Prince, and Black Prince. French author Erwan Chuberre said that the lyrics deal with "a love that hurts, the one who was lost without knowing why" and refer to the film Lawrence of Arabia by David Lean.[4] Author Julien Rigal stated that the song is about "the discharge of a woman in love many times neglected because of her too strong love".[3] Journalist Benoît Cachin noted several references to Charles Perrault's fairy tale Sleeping Beauty (La Belle au Bois dormant or The Sleeping Beauty in the Wood).[5] According to biographer Bernard Violet, "Pardonne-moi" has a "deliberately plaintive" music.[2]

Music video[edit]

The music video was directed by Laurent Boutonnat, and the screenplay of this Requiem Publishing and Stuffed Monkey production was written both by Mylène Farmer and Boutonnat. Some fans worried that the video would be the continuation of "C'est une belle journée", which was considered irrelevant given the quite different themes of both songs.[3] As the song had several Oriental sonorities, several rumors about the video were divulged in the media,[6] saying it would be filmed in Morocco during the singer's vacations in September 2002. The video was eventually shot in two days in Stains, France, and cost about 40,000 euros,[7] making it one of the singer's least expensive videos. It features a horse, which gallops on a treadmill to give the impression that it does not move forward, and a snake, which belongs to Farmer, both of which were bought in Morocco.[8]

The video was produced in black and white and deals with religion. It features Farmer, dressed as a nun, praying and sometimes performing a dance, surrounded by white smoke. Technically, the video is built on a rapid acceleration of images showing Farmer alternating with images of a closely filmed snake and of a mysterious knight on horseback whose running is accelerating throughout the video. During the refrain, Farmer begs forgiveness with a smoky light coming from above, the display alternating between white eyes and snake-like eyes.[3][9]

In this video, "Boutonnat seems to sum up the features of Farmer's imagery: total harmony between photography, editing, and sound, but also haunting images at the expense of the narrative, like moments which are thrown on their own ambiance (...). The absence of colors and landscapes, and the several close ups inspire melancholy, almost dread. This feeling is accentuated by certain images of the singer engaged in an epileptic choreography, pretending to struggle in a smoke".[10] Several elements of the video refer to visual effects already used in many of Farmer's previous videos: black and white ("À quoi je sers..."), eyes rolled upwards ("Tristana"), a snake ("Sans logique"), a moon ("Ainsi soit je..."), a horse through a cloud of smoke ("Allan"), some moving sails ("L'Âme-stram-gram"), a smoky camera ("Beyond My Control"), and a succession of zooms and close ups ("Maman a tort"). Thus, many observers saw in these references a conclusive aspect to this video and a summary of the singer's work, like "À quoi je sers..." (which featured characters from many of her earlier videos), 13 years earlier.[10] In spite of these symbolic aspects, the music video was not greatly appreciated by the public because it was considered "too simple and too bland".[8] Rigal deemed the video "aesthetic".[3]

Critical reception[edit]

"Pardonne-moi" was generally well received by the media. For example, French magazine Fan2 said the singer "uses ingredients that make her success: an enigmatic voice raised on somber and melancholy lyrics".[11] The melody was described as "sweet and sad", with a "delightful and melancholy lyrics" by Star Club.[12]Télé Magazine deemed that "Pardonne-moi" has an "effective melody", a "evanescent voice" and mysterious lyrics, which can be variously interpreted.[13] Magazine Jukebox described it as a "melancholic" and "tortured" song.[14]

In France, "Pardonne-moi" entered the singles chart at a peak of number six on 26 October, becoming Farmer's 25th top ten hit. However, the single quickly dropped on the chart and totaled six weeks in the top 50 and seventeen weeks on the chart.[15] In Belgium (Wallonia), the single debuted at number thirteen on 6 November on the Ultratop 50, then reached a peak at number seven the week after, and remained in the top 40 for eight weeks.[16] It appeared at number 85 on the Belgian year-end chart.[17] In Switzerland, "Pardonne-moi" debuted at number 53 on 11 November, then dropped and fell off the chart on 26 January 2003, but re-entered directly at a peak of number 45 and eventually totaled eleven weeks in the top 100.[18]

Formats and track listings[edit]

These are the formats and track listings of single releases of "Pardonne-moi":[19]

1."Pardonne-moi" (single version)4:30
2."Pardonne-moi" (dark side of the mix)4:30
3."Pardonne-moi" (instrumental)4:30
1."Pardonne-moi" (forgiveness club remix)6:30
2."Pardonne-moi" (single version)4:30
  • CD single - Promo[23] / CD single - Promo - Luxurious limited edition (800)[24]
1."Pardonne-moi" (radio edit)4:05
1."Pardonne-moi" (video) 

Official versions[edit]

Version[26]LengthAlbumRemixed byYearComment
Album / Single version4:30Les Mots2001See the previous sections
Radio edit4:05Laurent Boutonnat2002The musical bridge before the last refrain is shortened.[27]
Instrumental version4:30Laurent Boutonnat2002This version is exactly similar to the album one, but all lyrics are removed, including background vocals.[28]
Dark side of the mix4:30Bertrand Châtenet2002At the beginning, a languished voice can be heard.[27]
Forgiveness club remix6:30Blue Planet Corporation and Taïa2002Devoted to the discothèques, this version has dance and techno sonorities.[28]
Music video4:15Music Videos IV2002

Credits and personnel[edit]

These are the credits and the personnel as they appear on the back of the single:[19][29]

  • Mylène Farmer – lyrics
  • Laurent Boutonnat – music, production
  • Bertrand Chatenet – mixing
  • Requiem Publishing – edition
  • Polydor – recording company
  • Ellen Von Unwerth / H&K – photo
  • Henry Neu / Com'N.B – design
  • Made in the E.U.

Charts[edit]

Peak positions[edit]

Chart (2002)Peak
position
Belgian (Wallonia) Singles Chart[16]7
French SNEP Singles Chart[15]6
French Airplay Chart[30]22
Swiss Singles Chart[18]45

Year-end charts[edit]

Chart (2002)Position
Belgian (Wallonia) Singles Chart[17]85
French Singles Chart

Sales[edit]

CountryCertificationPhysical sales
France80,000[31] - 90,000[32]

Release history[edit]

RegionDateFormat
France, Belgium, Switzerland3 September 2002Promo CD single[23]
21 October 2002CD single,[33] 7" maxi[34]
October 2002VHS[25]

References[edit]

  • Bee, Caroline; Bioy, Antoine; Thiry, Benjamin (January 2006). Mylène Farmer, la part d'ombre (in French). L'Archipel. ISBN 2-84187-790-6. 
  • Cachin, Benoît (2006). Le Dictionnaire des Chansons de Mylène Farmer (in French). Tournon. ISBN 2-35144-000-5. 
  • Chuberre, Erwan (2008). Mylène Farmer, phénoménale (in French). City. ISBN 978-2-35288-176-6. 
  • Chuberre, Erwan (18 June 2009). Mylène Farmer : Des mots sur nos désirs (in French). Alphée. ISBN 2-7538-0477-X. 
  • Rigal, Julien (September 2010). Mylène Farmer, la culture de l'inaccessibilité (in French). Premium. ISBN 978-2-35636-096-0. 
  • Royer, Hugues (2008). Mylène, biographie (in French). Spain: Flammarion. ISBN 978-2-35287-139-2. 
  • Violet, Bernard (2004). Mylène Farmer, biographie (in French). J'ai lu. ISBN 2-290-34916-X. 

Notes[edit]

  1. ^"Mylène Farmer - "Pardonne-moi" - Histoire du single" (in French). Mylene.net. Retrieved 27 February 2010. 
  2. ^ abViolet, 2004, p. 223.
  3. ^ abcdeRigal, 2010, p. 132
  4. ^Chuberre, 2009, pp. 180-81.
  5. ^Cachin, 2006, p. 191.
  6. ^Bee, 2006, p. 51.
  7. ^"Mylène Farmer - "Pardonne-moi" - Clip" (in French). Mylene.net. Retrieved 23 February 2010. 
  8. ^ abChuberre, 2008, p. 243.
  9. ^Rigal, Julien. "Clip "Pardonne-moi"" (in French). Sans-logique. Retrieved 19 December 2007. 
  10. ^ abBee, Caroline; Bioy, Antoine (2003). "Pardonnez-la...". Instant-Mag (in French). Pantin: Tear Prod. 12: 15–16. 
  11. ^"Pardonne-moi". Fan2 (in French). October 2002. 
  12. ^"Pardonne-moi". Star Club (in French). Paris: Edipresse. November 2002. 
  13. ^"Confession "Pardonne-moi"! — Le cri de Mylène". Télé Magazine (in French). 2455: 16. November 2002. Retrieved 22 March 2008. 
  14. ^Lagrange, Clément (February 2008). "Mylène Farmer, l'icône". Jukebox (in French). Paris. 253: 7. Retrieved 13 May 2008. 
  15. ^ ab"Mylène Farmer — "Pardonne-moi", French Singles Chart" (in French). Lescharts. Retrieved 19 December 2007. 
  16. ^ ab"Mylène Farmer — "Pardonne-moi", Belgian (Wallonia) Singles Chart" (in French). Ultratop. Retrieved 3 January 2007. 
  17. ^ ab"Rapports annuels 2002 — Singles" (in French). Ultratop. Retrieved 22 February 2010. 
  18. ^ ab"Mylène Farmer — "Pardonne-moi", Swiss Singles Chart" (in French). Hitparade. Retrieved 19 December 2007. 
  19. ^ ab"Mylène Farmer - "Pardonne-moi" - Supports" (in French). Mylene.net. Retrieved 27 February 2010. 
  20. ^Pardonne-moi (CD-one Single liner notes) (in French). Mylène Farmer. Polydor. 2002. 570 933-2. 
  21. ^Pardonne-moi (Tryptic CD-one Single liner notes) (in French). Mylène Farmer. Polydor. 2002. 065 963-2. 
  22. ^Fuck Them All (12-inch Vinyl liner notes) (in French). Mylène Farmer. Polydor. 2005. 570 933-1. 
  23. ^ abPardonne-moi (Promo CD-one Single liner notes) (in French). Mylène Farmer. Polydor. 2002. 8854. 
  24. ^Pardonne-moi (Luxurious promo CD-one Single liner notes) (in French). Mylène Farmer. Polydor. 2002. 8854. 
  25. ^ abPardonne-moi (DVD liner notes) (in French). Mylène Farmer. Polydor. 2002. 
  26. ^"Mylène Farmer - "Pardonne-moi" - Versions" (in French). Mylene.net. Retrieved 16 July 2010. 
  27. ^ abCachin, 2006, p. 192.
  28. ^ abCachin, 2006, p. 193.
  29. ^"Mylène Farmer - "Pardonne-moi" - Crédits" (in French). Mylene.net. Retrieved 3 April 2010. 
  30. ^"Le Classement Radio — Semaine du 10/10/2002" (in French). Syndicat National de l'Édition Phonographique. Retrieved 20 May 2011. 
  31. ^Royer, 2008, p. 365.
  32. ^Cachin, 2006, p. 192.
  33. ^""Pardonne-moi" [CD single]" (in French). Amazon.fr. Retrieved 5 June 2011. 
  34. ^""Pardonne-moi" [CD single, EP, Single Maxi]" (in French). Amazon.fr. Retrieved 5 June 2011. 

External links[edit]

Paroles de la chanson «Pardonne-moi»

Pardonne-moi (Pardonne-moi)

"Pardonne-moi" est le troisième titre inédit de l'album "Les Mots".
Bien que sortie en single et en clip, la chanson n'a pas été reprise au Bercy Live 2006 (à mon grand désespoir... )

Texte très poétique, très enchanteur, mais terriblement mélancolique.
Mylene nous y fait part d'une vie amoureuse complexe. Elle assimile ses aventures, ou ses amours, à des "Princes". On remarque qu'ils ont tous une nationalité ou un caractère physique différent ("hongrois", "Noir"). Ceci nous permet de noter la diversité de l'amour. Mais Mylène est toujours délaissée par ces hommes : "Aurons-nous un autrefois ? " "Reste chez moi".
L'imparfait montre bien, parallèlement qu'il s'agit d'un passé, sans doute lointain : "il était une fois", "il montait chez moi", "tes silences effleuraient"...
Mais alors que nous raconte Mylene dans cette chanson ? (car il s'agit bien d'une histoire, d'un récit narratif, mené à la première personne).

La réponse reste mystérieuse, mais l'on peut suggérer une interprétation à cette chanson.
Selon moi, il s'agirait d'un écho à "Libertine". Des courtisanes, de tous pays, qui entretiennent des relations avec des Princes; Le problème est qu'elles finissent par tomber amoureuses de chacun d'eux, mais ils s'en vont toujours, et ne reviendront peut-être pas. Mylene endosse le rôle de toute la gente féminine, au-delà des courtisanes, abandonnées par ceux qu'elles aiment.

Penchons-nous sur les princes :

- Le Prince hongrois : on remarque qu'il apparaît deux fois (1er et 5e couplet). Il a donc plus d'importance que les autres. Contrairement à ces derniers, il semble revenir.
En effet, on passe de "Quand il montait chez moi la première fois" (ce qui sous-entend qu'il y a une deuxième fois) à "L'on descend de l'autre côté du monde" (la métaphore est très belle car "descendre de l'autre côté du monde" renvoie ici à l'acte sexuel, où le prince descend au creux d'un autre monde : l'intimité de son amante). "Des voeux d'amour" renforce la thèse selon laquelle il est le prince le plus important : s'il formule ces voeux d'amour cela signifie qu'il l'aime, et donc qu'il la considère plus que si elle n'était qu'une courtisane à ses yeux.
On observe, par ailleurs une référence au "Petit Prince" de St-Exupéry (eh oui, les princes ici sont des "Petits Princes" qui ont grandi) :
"Parcourir l'étoile à chaque seconde". On sait que le Petit Prince vit sur une toute petite étoile, d'où il peut voir, dès qu'il est triste, le coucher de soleil plusieurs fois, rien qu'en bougeant sa chaise de place. Il dit même l'avoir vu 44 fois, un jour (tellement il était triste). Ainsi, à chaque seconde, Mylene voit les couchers de soleil en parcourant l'étoile... avec son prince. Et "Partager l'ombre" pour sous-entendre une fois de plus l'acte sexuel (chacun mêlé à l'ombre de l'autre? "Ombre" car ce sont des zones assez secrètes de l'anatomie).

- Le Prince hindou : Mylene "l'imagine encore au creux d'elle" (c'est-à-dire pendant l'acte). On peut voir une référence au célèbre Gandhi (hindou), qui prônait la paix, donc, par association d'idée : la douceur. Et c'est précisément ce qui prédomine dans ce couplet. La douceur du Prince se dénote avec des termes comme "coeur", mais aussi son silence : "sa voix me dit tout bas... " (on ne sait pas ce qu'elle dit, mais on devine qu'il s'agit de paroles très douces, très chaleureuses). Mylene s'en souvient comme d'un très beau moment, car, contrairement à l'ordre habituel, ce n'est pas l'homme qui plonge en elle, mais bien elle qui "plonge dans son coeur". Sans être passif, l'hindou laisse à la courtisane plus de liberté et de sensualité, comme s'il se laissait faire, qu'il lui laissait les commandes et lui permettait de choisir ce qu'elle désire (pas comme les brutes qui imposent leurs choix).

- Le prince arabe : Plus entreprenant que le prince hindou, le prince arabe a un côté très tactile, très velouté et sensoriel, car il "effleure du bout des doigts tous ses sens". Mylene a un souvenir vague mais agréable de ce prince-là. Elle en redemande même : "aurons-nous un autrefois ? " On peut comprendre ce vers par "une autre fois" (donc recommencer) ou "un autrefois" dans le sens de "passé", c'est-à-dire que leur contact serait le début d'une longue relation. (elle désire peut-être vivre avec lui... donc elle est tombée amoureuse... ).
"Reste chez moi" elle en a assez d'être toujours abandonnée (à ce moment, le prince hongrois n'est pas encore revenu).

- Le prince Aurore : Etrange nom pour un prince, non ? Qu'est-ce que l'aurore ? C'est le lever du soleil. Et quel est le pays du soleil levant ? Bah oui, le Japon. C'est donc un prince japonais (ou en tout cas asiatique) qui consomme ici Mylene. Et le terme de consommer n'est pas choisi au hasard : en effet, c'est le plus violent du groupe : "Ces pulsions de mort". Mylene lui demande où il en est avec ces vices et ses démons intérieurs ("où en est-on de ces pulsions de mort ? "). Ceci implique qu'elle en a fini avec lui et qu'elle ne se préoccupe plus que de son état mental. Elle ne semble pas vouloir de lui à nouveau : "Qu'avons-nous fait de bien après l'effort" signifie qu'ils n'avaient rien en commun, qu'ils n'ont rien fait de bien, rien qui soit intéressant de souligner. Elle n'a pas apprécié la violence de cet amant colérique. Néanmoins, elle admet avoir été envoûtée par cette brutalité : "Deux corps (elle et le prince), un sort (elle était comme ensorcelée)".

- Le prince Noir : C'est le dernier. Il apparaît après le hongrois qui semblait amoureux de Mylene, mais qui, on s'en doute, l'a abandonnée à son triste sort. Le prince Noir est donc son dernier espoir : "Délivre-moi" (elle le supplie). Le "sang" de Mylene fait référence à sa condition, à sa naissance (elle n'est pas de "sang royal" par exemple). Lorsqu'elle lui demande de la délivrer de son sang ou d'un espoir, elle lui dit de faire un choix : la délivrer du sang = l'emmener avec lui et donc ignorer sa naissance non-royale ; ou alors la délivrer d'un espoir : l'espoir de quitter cette condition. S'il l'en délivre, cela signifie qu'elle devra se résoudre à vivre ainsi jusqu'à sa mort.
"Car en moi guette un silence / Sans fard / Un nulle part " Mylene explique qu'elle refoule tous ces espoirs en elle (d'où le "silence") mais que ce silence est "sans fard", et donc qu'il ne trompe personne, il n'est pas déguisé par ses maquillages de courtisane.
En elle guette un "nulle part" : ici vient poindre l'idée d'un long désert sentimental, que personne n'a voulu habiter. Elle se sent vide. Vide d'amour.

Et c'est ce qui nous est dit dans le refrain :

"Pardonne-moi / Si la douleur remue tout / Qu'elle me broie" : Mylene se sent fautive d'aimer ces princes, mais elle ne peut s'empêcher d'avoir mal, d'être broyée de douleur.
"De t'aimer comme un fou / Que tu n'es pas / Pardonne-moi" : Elle aime ces hommes avec un regard presque maternel. Elle les voit comme fous (de venir la voir), et cela l'attendrit, donc force ses sentiments.

"Pardonne-moi / La profondeur de mon amour / Pour toi" : Une fois encore, Mylene demande pardon pour ne pas savoir contrôler ses sentiments. Elle a beau savoir que ces amours sont impossibles, c'est une passion irrépressible, et ancrée très profondément dans son coeur.
"Si c'est du sang qui coule / Au fond de moi / Pardonne-la" : Mylene féminise le "sang" pour bien montrer qu'il s'agit de celui d'une femme (et qu'elle y regroupe toute la gente féminine).
Elle demande au prince (quel qu'il soit) de pardonner ce sang, car, au fond, c'est sa faute si elle n'a pas le droit de tomber amoureuse de lui (le sang royal, d'après l'éthique, ne doit pas se mélanger au sang impur d'une courtisane). Par ailleurs, dans la littérature romantique, (que Mylene affectionne, on le sait), le sang déclenche tous les sentiments extrêmes : la rage, l'amour, la colère, la fièvre... C'est donc encore de sa faute (au sang), si Mylene ne peut refréner son amour pour le prince. D'où la demande de pardon.

Ainsi, victime de son sang "inférieur" et de sa condition de femme, Mylene ne pourra jamais accéder à l'amour des princes, qui ne voient en elle qu'une amante d'un soir.
Une fois de plus, l'ange roux est abandonné de ceux qu'elle aime.

Alors, peut-être ajouterait-elle en conclusion :
"On a besoin d'amour?
Besoin d'un amour XXL" ?

Prince hongrois
Prince hongrois
Nos chaque jour :
Nos chaque jour :
... Il était une fois
... Il était une fois
Des voeux d'amour
Des voeux d'amour
Quand il montait chez moi
Quand il montait chez moi
La première fois...
La première fois...

Prince hindou
Prince hindou
Je l'imagine encore
Je l'imagine encore
Au creux de moi
Au creux de moi
Je veux plonger dans son coeur,
Je veux plonger dans son coeur,
Et sa voix
Et sa voix
Me dit tout bas...
Me dit tout bas...

Prince arabe
Prince arabe
Tes silences effleuraient
Tes silences effleuraient
Du bout des doigts
Du bout des doigts
Tous mes sens, aurons-nous
Tous mes sens, aurons-nous
Un autrefois ?
Un autrefois ?
Reste chez moi
Reste chez moi

[Refrain 1]
[Refrain 1]
Pardonne-moi
Pardonne-moi
Si la douleur remue tout
Si la douleur remue tout
Qu'elle me broie
Qu'elle me broie
De t'aimer comme un fou
De t'aimer comme un fou
Que tu n'es pas
Que tu n'es pas
Pardonne-moi
Pardonne-moi

Prince Aurore
Prince Aurore
Où en est-on
Où en est-on
De ces pulsions de mort ?
De ces pulsions de mort ?
Qu'avons nous fait de bien
Qu'avons nous fait de bien
Après l'effort ?
Après l'effort ?
Deux corps, un sort
Deux corps, un sort

Prince hongrois
Prince hongrois
L'on descend de l'autre
L'on descend de l'autre
Coté du monde
Coté du monde
Parcourir l'étoile
Parcourir l'étoile
A chaque seconde
A chaque seconde
Partager l'ombre
Partager l'ombre

[Refrain 1]
[Refrain 1]

[Refrain 2]
[Refrain 2]
Pardonne-moi
Pardonne-moi
La profondeur de mon amour
La profondeur de mon amour
Pour toi
Pour toi
Si c'est du sang qui coule
Si c'est du sang qui coule
Au fond de moi
Au fond de moi
Pardonne-la
Pardonne-la

Prince noir
Prince noir
Délivre-moi de mon sang,
Délivre-moi de mon sang,
D'un espoir
D'un espoir
Car en moi guette un silence
Car en moi guette un silence
Sans fard
Sans fard
Un nulle part
Un nulle part

[Refrain 1 & 2] x2
[Refrain 1 & 2] x2